Join the Unbeholden !

capture-decran-2017-02-06-a-19-50-21

De l’extérieur, l’éclat de Bant est une société équilibrée et multiculturelle, peuplée d’anges, d’humains, d’avemains, de rhox, et de paisibles léonins.

Selon les vieilles légendes de la région, les anges naissent quant un héros humain rend l’âme. Ils représentent les valeurs qui font la fierté de Bant, comme le courage, la justice, et l’honneur, et sont régulièrement consultés quant à ces sujets. Ils octroient des Sigiles, des médaillons mystiques faisant office de récompense, aux habitants ayant réalisé des actes de bravoure ou de noblesse. Ces êtres quasi-divins n’interfèrent cependant pas avec le pouvoir temporel, qu’ils laissent aux mains des mortels.

capture-decran-2017-02-06-a-19-50-34

Les habitants de Bant obéissent à un très strict système de castes mis en place par les Blessed (les Bénis). Depuis les trois grandes nations des terres que sont Akrasa, Eos et Topa, ils dictent la marche à suivre aux castes inférieures, et commandent les armées de chevaliers et d’avemains pour garantir la sécurité de Bant, mais surtout l’obéissance de ses habitants.

Sur Bant, les Unbeholden (les Insoumis) sont les indésirables, les voleurs, les pirates, les gredins. Ils sont la part d’ombre de cet éclat de lumière, et vivent pour l’essentiel d’entre eux en autarcie sur la nation insulaire de Jhess, au large de la ville côtière de Valeron, et des tours du Reliquaire où les politiques se déchirent. Ils ont choisi de rejeter le système de castes, et effectuent régulièrement des pillages et des missions d’espionnage dans les terresgrâce à leurs spécialistes de l’infiltration.

capture-decran-2017-02-06-a-19-50-04

Cela, chers lecteurs, c’est exactement ce que je visualise lorsque je joue Bant Retreat. Ce deck est un peu un ovni dans un format qui était défini jusqu’au mois dernier par les kills tour 3, et qui semble aujourd’hui s’orienter vers un match entre les jeux lardés d’anti-créatures, et les jeux ramp. Il ressemble à une pile de créatures sans aucune synergie, semble avoir un power level assez bas… Bant Retreat, d’un point de vue extérieur, semble n’avoir aucune qualité particulière: Il produit moins de value qu’un jeu comme Kiki Chord ou Abzan Company, a une combo significativement moins terrifiante (j’y viens, j’y viens !), joue des bêtes moins redoutables que Naya Company ou Bant Eldrazi… Et pourtant, entre de bonnes mains, le deck peut faire de grandes choses, et voler des parties à des adversaires qui le snoberaient.

Kelvin Chew, Top 4 au GP Guangzhou 2016 

capture-decran-2017-02-06-a-19-43-10

Je ne m’attarderai pas sur les listes d’Eli Kassis, régulier du circuit Starcitygames: Si elles ont fait avancer le deck au cours de l’année précédente, notamment avec un splash rouge pour Nahiri, the Harbinger (avec et sans Emrakul, d’un tournoi à l’autre) et Izzet Staticaster, c’est véritablement Kelvin Chew de Mtgmintcard qui a mis le deck sur la map en y ajoutant quatre Spell Quellers au GP Guangzhou du mois d’Août. Ce clône des détraqueurs de la saga Harry Potter a permis au deck d’être plus interactif, de véritablement optimiser ses Collected Company en réponse à un sort adverse, et d’avoir plus de menaces dans les airs. Il s’insère également très bien aux côtés de Selfless Spirit et de Spellskite, qui viennent combler sa faiblesse contre les anti-créatures comme Terminate, Lightning Bolt, ou encore Fatal Push.

L’autre intérêt fondamental du deck est son autre drop 3: la fameuse Knight of the Reliquary, qui est une condition de victoire à elle toute seule. Avec le nombre de fetchlands que le deck joue, la chevalière sera pratiquement toujours votre plus grosse menace, et tiendra en respect une bonne partie du bestiaire que l’on trouve en Modern. Cette créature, souvent sous-estimée à mon sens, vous permet également d’attraper vos lands utilitaires dans votre bibliothèque: il est particulièrement jouissif d’utiliser un Ghost Quarter pour détruire un terrain problématique, de mettre les derniers points qui vous manquent avec Kessig Wolf Run, ou de rentabiliser vos créatures à mana en fin de partie avec un bon vieux Gavony Township. Enfin, il n’est pas rare d’activer une Knight pour piocher une carte supplémentaire en allant chercher une Horizon Canopy. Un vrai couteau suisse…

gaaqixr

…qui peut devenir absolument léthal quand vous piochez Retreat to Coralhelm. En séquençant correctement vos activations de chevalières, vous pouvez tuer pratiquement n’importe quel adversaire instantanément. Je ne joue pas extrêmement bien, mais j’ai quand même vu des erreurs démentielles sur Twitch, donc si vous êtes intéressés par l’exécution de la combo, la bonne marche à suivre est la suivante:

1) Avant toute activation de Knight, regardez votre cimetière, votre table, et votre main. Vous devez absolument savoir où vous en êtes sur un plan statistique: combien de lands sont en jeu, combien y’en a t’il dans le deck ? Même si l’adversaire interrompt votre combo dès la première activation, il faut absolument éviter de sacrifier le mauvais terrain dans un jeu tricolore avec des cartes si colorées. Imaginez-vous piocher une Vendilion Clique après avoir sacrifié votre Breeding Pool...

2) Si vous avez une Noble Hierarch ou un Birds of Paradise en jeu, vous l’engagez pour du mana. Si vous avez peu de points de vie, prenez un rouge avec votre piaf, ça vous évitera d’oublier de le faire au terme de la combo et de prendre deux points en allant chercher votre unique source de rouge pour activer le Kessig Wolf Run. 

3) Vous prenez systématiquement le mana avant de sacrifier votre terrain, et vous le notez. Confirmez oralement avec l’adversaire pour qu’il vous suive, c’est un gain de temps monumental. Vous sacrifiez.

4) Vous aller chercher un fetchland, et en priorité les Misty Rainforest, puis les Windswept Heath. Vous jouez trois forêts, mais il vous faudra un fetchland blanc pour aller chercher votre plaine. Retardez donc au maximum l’utilisation des Heaths.

  • Vous annoncez distinctement le premier trigger, et détappez votre Knight.
  • Vous fetchez, et allez chercher un second land.
  • Vous annoncez le trigger d’entrée du second land. Suivant le board, vous détappez la créature à mana et l’engagez à nouveau, ou vous engagez un bloqueur adverse.
  • Vous sacrifiez le nouveau land avec la Chevalière.
  • REPEAT 

5) Avec cette tonne de mana et/ou sans bloqueurs en face, vous cherchez Kessig Wolf Run, détappez votre Knight, boostez celle-ci, et déclarez votre phase d’attaque.

161744-tireless-tracker

La combo est à mon sens un aspect secondaire du deck: votre adversaire doit la respecter et gérer votre Knight of the Reliquary à vue, votre job est de la protéger au mieux avec vos Spellskites, Spell Quellers et Selfless Spirits, tout en continuant à partir à l’assault avec vos pénibles Voices of Resurgence et Scavenging Oozes. Vous êtes un deck Midrange/Value avec un finish combo éventuel. En toute honnêteté, une très grande majorité des games sont gagnées en grindant vos adversaires, en contrant leur spells, et en les tuant avec des petites bêtes exaltées. La puissance de frappe du deck est étonnamment grande, et vous pouvez toujours compter sur Collected Company pour que des citoyens de Bant ou de Thraben viennent vous prêter main forte.

« Qasali est le tarmo du deck » – Iamthib

Il n’y a ainsi pas consensus parmi les joueurs quant au nombre de Retreat to Coralhelm à insérer dans le deck: Kelvin Chew en joue trois, j’en joue deux, et Steve Rubin un seul. Il n’y a également pas de consensus quant au flex slot attribué à Courser of Kruphix, Vendilion Clique, Eternal Witness, ou encore Tireless Tracker. Je préfère personnellement jouer un split entre Tireless Tracker et Vendilion Clique: nous sommes déjà favorables contre Midrange, et il me semble important de pouvoir attraper des Primeval Titan en réponse à des Through the Breach, des Karns, des Scapeshifts. Avoir une copie de Tireless Tracker semble intéressant contre l’éventuel Bant Eldrazi du tournoi: vous en ferez rapidement une énorme menace qui, en plus, remplira votre paluche.

Steve Rubin, 2nd MOCS Playoffs, Janvier 2017

capture-decran-2017-02-06-a-19-41-56

Le raisonnement de Rubin, parfaitement valable, est que jouer 3 Tireless Trackers optimise les Collected Company du deck. Conserver un Retreat to Coralhelm permet alors d’avoir un edge unfair contre les mauvais matchups du deck comme les variantes de Valakut ou de Tron, qui sont justement prenables si vous arrivez à assembler la combo. Les matchups, parlons-en en deux mots: Hormis les packs ramp et certaines sorties d’Affinity, vous partez rarement réellement perdants.

capture-decran-2017-02-06-a-22-29-34

Votre side est de toute manière hautement personnalisable. Grâce à vos nobles couleurs, vous allez avoir accès à un nombre de playables absolument hallucinant. Sur ce point, petit aparté: le splash rouge pour Kessig Wolf Run et Izzet Staticaster est absolument justifié : La petite sorcière Izzet est une nécessité absolue contre Elves, Affinity, Infect, les decks Lingering Souls, et j’en passe.

Petite revue des options qui s’offrent au deck:

  • Negate, Unified Will: Se rentrent contre Tron, Breach/Scapeshift, Ad Nauseam, éventuellement Burn, etc. Unified Will a la bonne idée de contrer Primeval Titan et Wurmcoil Engine !
  • Stony Silence, Creeping Corrosion: Affinity, Lantern, Cheerios éventuellement.
  • Bojuka Bog, Sejiri Steppe, deuxième Ghost Quarter: Suivant votre meta. Steppe est intéressante dans une liste plus centrée sur la combo. Vous gardez un fetchland disponible, et si vous prenez un antibête sur votre chevalière, vous le sacrifiez, détapez la bête, et allez chercher la Steppe. Merci d’avoir joué.
  • Sigarda, Host of Herons, Thrun, the Last TrollObstinate Baloth, Kitchen Finks: Les quatre se rentrent contre BGx, et Grixis, les deux derniers sont plus polyvalents et sont intéressants contre Burn, Bushwacker Zoo & compagnie.
  • Reflector Mage, Intrepid Hero: Peu polyvalents, se justifient surtout dans un metagame rempli d’Eldrazi et d’autres jeux aggro. Reflector Mage est un superbe hit pour Collected Company.
  • Thalia, Heretic Cathar, Aven MindcensorMagus of the Moon: Intéressants contre Bant Eldrazi, Valakut et Tron. Ce ne sont pas des réponses absolues, mais ces cartes peuvent vous faire gagner des % contre ces jeux. Thalia 2.0 rentre dans un plus grand nombre de matchups et est une brave bête contre les jeux tricolores quels qu’ils soient sur le play, mais est beaucoup plus faible que les deux autres sur la draw. 
  • Eldritch Evolution: Vous jouez Voice of Resurgence, Kitchen Finks, et une ou deux grosses bêtes comme Sigarda ou Obstinate Baloth en réserve, et votre metagame est rempli de decks midrange.
  • Worship: Certains decks ne peuvent pas y répondre, et le lock avec Sigarda, s’il est très hypothétique, semble solide.
  • Thalia, Guardian of Thraben, Ethersworn Canonist: Ad Nauseam, Cheeri0s, Living End, Restore Balance, Storm… ce genre de joyeusetés. Mais souvenez-vous que vous pouvez déjà jouer des contres !
  • Blessed Alliance:  Un petit spell intéressant contre Infect et Bogles.
  • Eternal Witness, Renegade Rallier: Value town. 
  • Elspeth, Sun’s Champion, Elspeth, Knight-Errant, Tamiyo, Field Researcher: On voit finalement bien peu de planeswalkers dans les listes de Bant Retreat, mais tous sont jouables et susceptibles d’apporter quelque chose ! Steve Rubin jouait ainsi deux Elspeth, Sun’s Champion lors des playoffs des Magic Online Championship Series de janvier pour les matchs d’attrition et Eldrazi.

traft2

Ah… j’en oubliais presque un vieil habitué des listes Bant. Oui, je pense que Geist of Saint Traft est jouable. Mais absolument pas en quatre exemplaires ! Vos autres drops à 3 mana sont bien plus importants. Si vous souhaitez absolument le jouer, je suis certain qu’il vous faudra l’insérer dans le slot de la Courser of Kruphix, Vendilion Clique ou Tireless Tracker. Vous ne voulez pas en voir trop, et il faut nécessairement que les Collected Company soient le plus souvent viables.

C’est tout pour cette fois. Les Unbeholden comptent sur vous pour vous infiltrer dans tous les interstices possibles et voler des games dans ce format où la justice, l’honneur, l’ordre et les créatures honnêtes n’ont plus droit de cité depuis des lustres !

Publicités

2 réponses à “Join the Unbeholden !

  1. Ton main deck et ton side évoluent au fil des tournois boutiques, mais si jamais tu devais présenter tes 75 pour un GP Modern dans la méta actuelle, quel serait la liste que tu présenterais, comme par exemple pour le GP de ce week-end à Brisbane ou Vancouver ?

    Je ne demande pas de sideboard plan, mais quelles sont les cartes qui sont le plus susceptibles de sortir contre certains match-up ? J’arrive à qualifier les différentes bêtes de side, mais si je devais aller à un event avec le deck, je pense que dans le tool box que le deck propose, je serais un peu perdu. De même, un second ghost quarter remplace un fetch, un basique ou un utilitaire (comme Kessig ou Gavony peut-être trop long à activer) face à Tron ?

    As-tu déjà exploré la possibilité de jouer un land de plus face à des decks comme D&T (Ghost quarter de side in sur la draw, sans land cut) ? Quels sont à ton sens les match-ups favorables ou défavorables ?

    J'aime

  2. Pingback: Finales de PPTQ ou le mythe de Sisyphe. | Le Consortium Infini.·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s