A faire et à ne pas faire : Ténèbres sur Innistrad édition.

Ténèbres sur Innistrad est le prochain bloc et au printemps prochain, nous retournerons sur ce plan que nous aimons tous tant pour son flavor que pour ses mécaniques de jeu. Il rest encore 5 ou 6 mois à attendre et pour spéculer sur ce que ce set nous réserve de beau. Un retour de Mage lancevif (peut-être pas, vu qu’il s’agit de la carte promotionnelle pour les prochains RPTQ) ? Un retour des cartes double-face ? Sondeur de secrets ? De nouvelles version de Jace et Liliana ? Tout cela est encore bien brumeux mais je voulais faire un petit guide de ce que j’attends et ce que je préfèrerai que l’équipe créative évite..

A faire : Reprendre des thèmes ou des cycles qui s’harmonisent avec les thèmes de Bataille de Zendikar.

Image.ashx Uniquement disponibles dans la première édition d’Innistrad, les « buddy lands » aux couleurs opposés serait une bonne idée de reprint pour complémenter les manlands de Bataille de Zendikar et permettrait d’avoir des choix de mana intéressants avec les « tango lands » qui ont les types de terrains de base. Mine de rien, avec la sortie de Khans, et donc des Trilands, un bon pan du mana fixing du Standard disparaîtra.. Réimprimer ces terrains permettrait aussi de les rendre plus accessibles pour les joueurs de Modern, assez avides de Chutes de Soufre pour jouer la majorité des decks UR du format.

A faire : Réimprimer des cartes de construit populaires et réutiliser les premières mécaniques d’Innistrad qui auraient un gros impact en Standard.

Image-1.ashxComment parler d’Innistrad sans parler d’Âmes persistantes ? Rejouer avec de telles cartes avec le Flashback serait une petite révolution en Standard. Âmes persistantes fait partie des cartes les plus emblématiques avec le Flashback et doit certainement être sur le radar des réimpression pour la prochaine édition d’Innistrad. Le Flashback serait également une très bonne mécanique à conjuguer avec Ingestion et les processeurs Eldrazi qui remettent dans le cimetière des cartes exilées. En parlant de cartes exilées, redonner au Standard une carte comme Malédiction de l’oubli permettrait de vraiment utiliser les processeurs Eldrazi (un peu boudés pour le moment) à leur plein potentiel !

A ne pas faire : Réimprimer des cartes de construit bien trop fortes qui polariseraient le Standard.

Image-2.ashxSi réimprimer des cartes de l’ancien Innistrad serait une bonne idée, toutes ne devraient pas l’être. Je pense notamment à Mage Lancevif et Liliana du voile. Certes les joueurs aiment jouer avec ce type de cartes adulées par l’ensemble de la communauté, mais le power level tient plus des format Eternal. Si ces deux cartes venaient à être réimprimées, je crains qu’elles ne polarisent trop de Standard, comme ils l’avaient déjà un peu fait. Bien sur, Mage Lancevif dépend grandement de la qualité des sorts qui seront édités avec lui mais je ne peux pas croire à un format où Mage Lancevif serait légal et où personne ne le jouerait. Même constat pour Liliana du voile. Dans une moindre mesure je pense aussi que Geist de Saint Traft n’est pas un bon reprint. La cartes est très emblématique du set mais a un côté « stupide » dans le sens ou c’est tout de même une 6/2 hexproof pour 3…

A faire : Réimprimer les créatures qui se transforment.

Magic Origins semble avoir un peu « démocratisé » les cartes qui se transforment avec les Planeswalkers. J’aimerais beaucoup revoir des cartes qui se transforment au design intéressant et créatif. Par exemple, le Ranger de l’aube/Prédateur du crépuscule. a toujours été une de mes cartes transformables préférées. Non seulement il était une épine dans le pied des joueurs de Sondeur de secrets, mais en plus était une formidable menace. C’est ce genre de cartes que j’aimerais bien revoir sur les tables de jeu le printemps prochain.

A faire : Revisiter les thèmes tribaux.

Image.ashxInnistrad avait un thème tribal très prononcé. UW représentait les esprits, GW les humains (Gavonie), RB les vampires (Sensia), UB les zombies (Nephalia), RG les loups garous (Kessig) etc (avec quelques exceptions). L’une des cartes les plus emblématiques d’Avacyn ressuscitée, est sans conteste la Caverne des âmes. Cette carte a fait couler beaucoup d’encre puisqu’elle est sortie alors que le métagame était trusté par les temps Delver/Tempo qui avaient comme arme principale Fuite de mana, qui depuis n’a plus jamais été réimprimée dans le format Standard. Cette carte permettait non seulement de jouer des stratégies qui reposaient sur des synergies entre créatures de même type sans ce soucier de devoir tourner autours de contresorts adverses. Réimprimer cette carte permettrait surement d’avoir de quoi jouer un deck Alliés sans problèmes de mana…

A ne pas faire : Spéculer sur Griselbrand.

Image-1.ashxC’est bon on a compris. Griselbrand est une des meilleures créatures de Magic. Mais pour tous les grinders et spéculateurs qui ne suivent pas la storyline et qui espèrent pouvoir ouvrir le gros démon dans leurs prochains boosters, calmez vous tout de suite : Griselbrand est mort, tué par Liliana. C’était d’ailleurs le point central de la storyline d’Innistrad : Liliana a des comptes à rendre à plusieurs démons qui lui ont octroyé des pouvoirs surnaturels. Mais elle compte bien s’affranchir d’eux et jouir de ses pouvoirs sans limites. Du coup elle s’est mise en quête de chercher les démons et de tous les tuer. Elle a donc ouvert le Helgruft dans lequel il était prisonnier (libérant Avacyn du même coup) pour l’occire. MAIS BON, on sait sur Innistrad que ce qui meurt n’est pas toujours complètement mort. Mais de là à faire revenir le papa Griselbrand, j’en doute..

A ne pas faire : Nahiri est en fait Avacyn.

Sur MTG Salvation et sur nombre d’autres forums de MTG, une nouvelle théorie fumeuse serait que Nahiri serait en fait Avacyn sur Innistrad. Ceci expliquerait le silence de Sorin lorsqu’AUgin lui demande où est la lithomancienne. Sorin, en effet, à l’air d’être gêné par la question mais simplement parce que je pense qu’il ignore où est Nahiri. Pas parce que Nahiri=Avacyn. Je n’ai qu’un jugement sur cette théorie montée de toutes pièces : Stop.

A faire : Spéculer sur un crossover Eldrazi/Innistrad.

On l’a bien compris depuis quelques temps maintenant, les Eldrazis sont les « Grands vilains » de MTG. Remplaçant presque la « menace phyrexianne ». L’histoire a l’air de davantage de focaliser sur eux. On en sait pas, au moment où j’écris cet article, ce qu’il adviendra des Eldrazi pendant l’édition Serment des Sentinelles. Mais je doute qu’ils soient enfermés à jamais.. Mais depuis un moment on nous vend que les Eldrazis peuvent voyager de plans en plans grâce aux Éternités Aveugles. Ca serait donc franchement fantastique de les voir débarquer sur un plan comme Innistrad… Surtout qu’on nous parle de « Ténèbres » sur Innistrad.. En tout cas, une chose est sûre : les abominations Eldrazi + le thème gothic horror d’Innistrad = BloodBorne Standard !

Bon jeu,
Bonne spéculation,

-Thibault.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s