La nouvelle ère du Modern.

Le Modern est en train de se redessiner. Peu de tournois majeurs ont eu lieu en Modern depuis le dernier Pro Tour Destin Reforgé et les joueurs avaient peu de données sur l’état du format. La saison de Standard est en train de s’achever et prendra réellement fin avec la sortie de Théros pour renaître de ses cendres, comme à chaque fois, avec l’arrivée des nouvelles cartes. La saison des PPTQ en Modern est donc en train de commencer et ces deux prochaines semaines, deux gros événements auront lieu en Modern, qui serviront, je pense, de base pour définir le métagame : l’Invitational de Star City Games qui se déroulera ce week end en Standard et en Modern pour la première fois ; et le Grand Prix Charlotte.

invi_header

Capture d’écran 2015-06-04 à 10.18.28

GP-City-Only-Charlotte-Black 2

Et en plus les américains ont un super playmat…

EN_GP_FAQ_Charlotte_Gallery_Mat

Le Modern est mon format favori et avec ses événements qui arrivent, je suis heureux de voir le regain d’intérêt pour ce format. Voici quelques observations générales sur celui-ci et comment il a évolué ces derniers mois.

Les cartes de Dragons de Tarkir ont véritablement fait grand bruit.

Dragons de Tarkir a été une réussite. Pour le Standard comme pour le Modern. Il a considérablement métamorphosé le Standard en apportant de nouvelles synergies et surtout des Dragons réellement jouables. Si ces stratégies ne se sont pas reportées en Modern, l’édition a tout de même chamboulé les decks existants et créé de nouveaux archétypes.

« Red’s doomblade. »

Rôtir fait désormais partie de l’arsenal des jeux rouges en Modern. Vu comme un clair upgrade de Balafre de flammes, cet antibête donne aux jeux U/R la capacité de tuer en une seule carte les 4/5 qui sont désormais légion en Modern (Tasigur, Tarmogoyf, Rhinocéros de siège), sans jouer Dislocation. Si les deck Delvers, autrefois U/R, sont désormais majoritairement aux couleurs de Grixis (et donc ayant la capacité de jouer des antibetes noirs), c’est bien U/R Twin qui profite le plus de cette nouvelle carte qui lui permet de tuer efficacement les trop grosses créatures pour Foudre, comme en témoigne la liste de Antonio Del Moral Leon au MOCS.

UR Twin – Antonio Del Moral Leon
MOCS – Mai 2015

24 Terrains
1 Phare abandonné
5 Île
4 Forêt pluviale embrumée
1 Montagne
4 Lac de montagne bouillant
3 Cheminées à vapeur
1 Terrain de prédilection
4 Chutes de soufre
1 Frontière tectonique
 
10 Créatures
4 Exarque fourbe
2 Harceleuse
3 Mage lancevif
1 Clique Vendilion
26 Sorts
1 Commandement cryptique
1 Dispersement
2 Électrolyze
4 Foudre
1 Regard furtif
4 Déférence
1 Rôtir
4 Visions nées du sérum
2 Percesort
2 Collet à sort
4 Jumeau par scission
Réserve
1 Clique Vendilion
1 Dispersement
1 Rôtir
1 Ancienne Rancoeur
2 Lune de sang
1 Jace, architecte des pensées
2 Keranos, dieu des Tempêtes
1 Négation
2 Fureur des dieux
1 Tempête fracassante
1 Semeuse de tentation
1 Morguesort

Peu de créatures volantes qui ne meurent pas sur Foudre sont jouées en ce moment, ce qui fait de Rôtir un superbe antibête pour ce deck.

Image-2.ashxCompagnie rassemblée est venue combler le trou béant dans le format laissé par le ban de Cosse de Gestation. Les nouveaux decks construits autour de cette carte sont des machines à value. On distingue deux nouveaux archétypes : le Abzan Company qui est un peu calqué sur les anciennes listes avec Cosse de Gestation, capable de mettre en place les anciennes combos du deck (points de vie infinis, dommages infinis et parfois Archange + Epix lorsque ces cartes sont dans le deck) ; et le Elves Company qui abuse des larges quantités de mana que les elfes peuvent produire dans le jeu pour jouer Ezuri, chef renégat et activer sa deuxième capacité pour tuer rapidement l’adversaire. Ces deux decks basés autour du puissant éphémère vert sont capables d’écraser un adversaire non préparé et pas assez vigilant. On retrouve également cette carte dans quelques listes de Zoo Midrange.

Abzan Company- Jasper De Jong
MOCS – Mai 2015

22 Terrains
2 Forêt
2 Comté de Gavonie
1 Reliquaire impie
2 Tombeau luxuriant
1 Plaine
3 Halliers à l’Orée des Rasoirs
1 Marais
2 Jardin du temple
4 Catacombes verdoyantes
4 Landes venteuses
 
30 Créatures
2 Anafenza, esprit de l’arbre-parent
4 Oiseaux de paradis
4 Témoin éternel
3 Shamane de la faune
4 Fourbes de cuisine
2 Melira, proscrite sylvoke
1 Bonnet-rouge meurtrier
2 Noble hiérarche
1 Sirlidiane
1 Limon nécrophage
1 Morguesort
4 Voyant de viscères
1 Voix du renouveau
 
8 Sorts
1 Décomposition abrupte
2 Corde d’adjuration
4 Compagnie rassemblée
1 Chemin vers l’exil
Réserve
1 Morguesort
1 Voix du renouveau
1 Anafenza, la Primordiale
2 Veilleuse de la forge de Burrenton
1 Eidôlon de la rhétorique
3 Mage fulminateur
1 Héros intrépide
2 Kataki, tribut de la guerre
1 Pontife d’Orzhov
1 Bandemage Qasali
1 Collecteur de péchés

« Two for one ya »

Le Commandement de Kolaghan était un peu un sleeper de l’édition. Le sort n’eut pas la même approbation que Compagnie rassemblée a suscité dès la sortie du set. Mais depuis quelques semaines, ce sort fait son apparition dans de nombreuses listes, et à juste titre : la carte est extrêmement puissante. Ce sort est un 2 pour 1 dans sa forme la plus pure, peut importe les modes que vous choisissez. La carte se trouve également être une hate formidable contre Affinity. Désormais joué dans le maindeck de Jund et de Grixis Delver, ce sort permet d’avoir un out à Blindage crânien dès la game 1. Le sort fait vraiment beaucoup de choses. La capacité d’Exhumer une créature est également à ne pas négliger dans les match ups grindy. Le tout devient assez absurde lorsqu’avec vous récupérez un Mage lancevif pour le flashbacker ensuite. Value.

Jund- Daryl Ayers
MOCS – Mai 2015

25 Terrains
4 Falaises de Coupenoire
1 Crypte de sang
2 Fondrière sanguinolente
1 Forêt
1 Bosquet des brûlesaules
2 Tombeau luxuriant
4 Ravin enragé
1 Terrain de prédilection
2 Marais
1 Fondrière crépusculaire
4 Catacombes verdoyantes
2 Contreforts boisés
14 Créatures
4 Obscur confident
1 Sinistre lavamancien
2 Olivia Voldaren
3 Limon nécrophage
4 Tarmogoyf
 
4 Planeswalkers
4 Liliana du voile
 
17 Sorts
2 Décomposition abrupte
4 Inquisition de Kozilek
1 Commandement de Kolaghan
4 Foudre
1 Pulsation du maelstrom
3 Terminaison
2 Saisie des pensées
Réserve
1 Saisie des pensées
2 Ancienne rancoeur
1 Battecrâne
1 Commandement de Kolaghan
1 Chandra, pyromaîtresse
1 Damnation
1 Contrainte
2 Nourrir le clan
4 Mage fulminateur
1 Fourbes de cuisine

Avec ce nouveau sort, Jund s’impose comme le nouveau deck à base B/G de référence, Abzan étant devenu trop lent pour le format. Sa stratégie étant mise à mal par les autres decks Compagnie rassemblée, Jund, grâce à Foudre et à une curve plus clémente pour jouer Obscur confident permet de contenir le card advantage de ces decks avec le sien.

Les sort avec Fouille sont toujours aussi puissants.

Tant que les joueurs de Modern n’accepterons pas de mettre des cartes de hate contre les cimetières dans leur sideboard, les sorts avec Fouille seront toujours au top du format. Même si Fortune des mers et Fouille Temporelle sont bannies, Tasigur, Baudroie de Gurmarg, Entaille meurtrière, et plus récemment Mandrills hurleurs sont beaucoup jouées grâce à Écurage de pensée et des sorts gratuits type Sonde gitaxienne. Certains même, devant l’absence de gestion de cimetière, se prennent à jouer Noeud logique.

Si vous avez des solts de réserve libres, je ne peux que vous conseiller de rentrer quelques Reliques de Progénitus. Quant aux joueurs qui jouent des plaines, sortez vos Repose en paix de vos classeurs, cette carte empale beaucoup trop de stratégies pour ne pas être jouée.

Bâttecrâne n’est plus la définition de « carte de réserve qui va bien partout ».

Autrefois roi des réserves en Modern pour de nombreuses stratégies, Battecrâne n’est plus la référence. Les joueurs de Twin ne jouent plus autant cet équipement et les joueurs de B/G/x se tournent vers d’autres ressources pour les miroirs. La faute à la prévalence des 4/5 qui dominent le format qui ne font donc qu’une bouchée du Battecrâne et également la faute à Commandement de Kolaghan qui peut détruire le Battecrâne de façon assez fourbe (si vous n’avez plus de cartes en main, peut importe si vous le remontez en main en réponse, le Commandement vous le défaussera!).

Burn est toujours présent, tant que les joueurs ne les respecteront pas.

Même dans un format où vous pouvez jouer Marcheur de feu kor, Burn est toujours un deck tier 1. Perdre contre Burn est ce qu’il y a de plus frustrant mais en réalité beaucoup de joueurs (dont moi bien souvent, je le reconnais) font l’impasse contre ce match up et espèrent juste l’éviter durant les tournois. Or Burn est un deck qui ne pardonne pas et se situe dans la même tranche de deck qu’Affinity : lorsque le deck est oublié et que les carte de réserve pour lutter disparaissent des listes, il roule sur le format.

C’est toutefois à relativiser puisque Burn a beaucoup de mal contre le Abzan Company que j’ai présenté plus haut, qui joue 4 Fourbes de cuisine main deck à des fins de combo, ce que Burn a beaucoup de mal à dépasser.

Amulet Bloom est probablement un des meilleurs decks pour la saison à venir.

Devant la résurgence des decks fairs et la descente de Twin dans les parts de métagame, Amulet Bloom pourrait bien être une des stratégies les plus puissantes du format dans les semaines à venir. Le deck peut certes être inconsistent et claquer dans les mains de son pilote mais la plupart du temps, un simple alignement de 2 ou 3 cartes bien séquencés vous permet de faire des choses auxquelles peu de jeux adverses peuvent résister. Mais le deck requiert beaucoup de patience et d’expérience et peu de personnes sont prêtes à investir du temps dans ce deck. Mais un joueur expérimenté de Amulet Bloom dans une salle est certainement le joueur qui aura le plus de chance de gagner ce tournoi.

Lune de sang : it’s a world we live in.

Et c’est peut être ce qui retient Amulet Bloom de véritablement casser le format : Lune de sang est joué dans énormément de decks, y compris les decks à 3 couleurs. Grixis et Temur Delver jouent cet enchantement et on l’a aperçu dans quelques listes de Jund. Récemment même, des listes de Grixis contrôle ont vu le jour avec quelques copies de la Lune en main deck.

Contrôle ne contrôle plus rien.

Les anciens decks Jeskai Control semblent être sur le déclin, dépassé par les événements. Abzan company est un match up devenu compliqué et la possibilité de faire des 4/5 pour seulement un mana noir dans le format met à mal les decks control et tempo. Les joueurs de cet archétype essaient d’adapter leurs listes mais le manque de play proactifs coûte énormément au deck qui est constamment sur la défensive alors que les stratégies offensives dans le format sont devenues extrêmement puissantes. Du coup beaucoup essaient splasher une autre couleur comme le noir pour jouer Âmes persistantes mais fragilisent grandement leur base de mana, les laissant à la merci de l’enchantement rouge dont nous venons de parler.

Remarques additionnelles sur le metagame.

  • Grixis Delver est une stratégie de référence.
    Le deck est réellement bon. Ses prédateurs sont probablement Jund et Abzan mais le deck a beaucoup d’armes pour bien s’en sortir. Comme c’est l’un des decks les plus joués sur MTGO, je pense que la plupart des decks vont s’armer contre lui et sa part devrait baisser.
  •  

  • Infect a du souci à se faire.
    Infect se servait des antibêtes un peu lents d’Abzan pour vraiment briller. Dans un monde où l’antibête de référence était Décomposition abrupte, Nexus des encrimites régnait en maître. Maintenant que Foudre retrouve ses lettres de noblesse, et que Commandement de Kolaghan peut tout aussi bien faire du 2 pour 1 bien crade, pas sur qu’Infect puisse garder sa place de deck to beat. Beaucoup de jeux jouent désormais Morguesort en main deck, ce qui n’est vraiment pas une bonne nouvelle, sans compter qu’une des stratégie en vogue (Abzan company) joue Mélira main deck.
  •  

  • Jund va dépasser Abzan.
    Vous l’aurez compris, Jund a de meilleures armes contre l’ensemble du métagame et Reliquaire impie devrait céder sa place à Crypte de sang pour aller avec les Tombeaux luxuriants. Effet de mode ou pas, le deck a de solides arguments et même sans une certaine elfe à cascade, Jund une puissance intrinsèque phénoménale. J’aime beaucoup Olivia Voldaren dans un métagame comme celui, beaucoup plus de Rhinocéros de siège. Une carte quasi-ingérable contre n’importe quel autre deck fair ce qui semble redevenir la norme en Modern. Toutefois, ne faites pas de vos Rhino du rumsteak tout de suite : Abzan est une stratégie très puissante et sera bien présente dans vos prochains PPTQ quoi qu’il arrive.
  •  

  • Abzan Company sera un deck to beat cet été.
    Les joueurs de l’archétype sont toujours en train d’essayer de trouver la meilleure liste et beaucoup sont sur le coup. Ce n’est qu’une question de temps avant que l’un deux craque le code et trouve le meilleur assemblage de créatures pour répondre au mieux aux différentes stratégies adverses. Abzan company a beaucoup d’arguments en sa faveur et je ne serai pas surpris de le voir reprendre la place de Cosse de Gestation comme deck Midrange de référence.

Voilà ce que l’on peut dire sur le format à quelques jours de l’Invitational et à J-9 du GP Charlotte qui devraient redistribuer les cartes du Modern. Soyons attentifs à ces deux événements et d’ici là, fetchez dans des terrains de base et foudroyez le mana dork tour 1 !

-Thibault.

Publicités

Une réponse à “La nouvelle ère du Modern.

  1. Pingback: StarCityGames Invitational : | Le Consortium Infini.·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s